Un petit tour en Alsace…

Pour faire suite a l’évènement « les Grands blancs d’Alsace » dont je vous parlais ici, je suis parti faire un petit tour sur place, en Alsace, afin d’apprendre à connaitre ses vins.

J’y suis parti avec femme et enfant, mais aussi avec une préférence pour le Gewurztraminer et une envie de découvrir le Riesling (exit le Sylvaner, le Pinot Gris (encore que), le Pinot Blanc, le Pinot noir…)

Alors faut il savoir de cette région viticole en 5 points :

– L’Alsace compte 15 000 ha de vignes. La vigne, généralement bien soignée (et enherbée), est omniprésente de Barr jusqu’au sud de Colmar. Les maisons vigneronnes nous rappellent que cette présence est historique (voir quelques unes de mes photos ici).

– L’appellation vin d’Alsace autorise 7 cépages : Pinot gris/blanc/noir, muscat, riesling, Sylvaner, Gewurztraminer

– A l’image du Sauternes, les raisins de certains cépages peuvent être récoltés plus tardivement (botrytisés). De là, naissent les appellations « Vendanges Tardives » et « grains nobles » (vins liquoreux)

– l’Alsace compte 51 grands crus (sans parler des supposés 1ers crus). Vous verrez ainsi fleurir sur les étiquettes le nom du grand cru associé au cépage ex. « Zinnkoepfle Pinot Gris » et « Zinnkoepfle Gewurztraminer ». La plupart de ces grands crus correspondent a des coteaux exposés plein sud. Leur sol imprime des notes spécifiques aux cepages (par exemple les sols calcaires , plus chaleureux, donneront des vins plus gras. Le granit habillera le vin d’élégance, surtout au nez etc…)

– Vous pouvez aussi retrouver sur les étiquettes des noms correspondants à des assemblages de cépages : ex. le « gentil » qui doit contenir 50% de cépages nobles (iesling, le pinot gris, le gewurztraminer et le muscat), le Edelzwicker (pinot blanc, auxerrois, sylvaner et chasselas) ou le « Kaefferkopf » (un mélange de Gewurztraminer et Riesling). Ces assemblages valent le détour et mettent bien en valeur les terroirs (dixit Marcel Deiss).

Vous le voyez, un vigneron sur un terroir donné, pourra choisir de cultiver différents cépages, de les récolter avec différents niveaux de maturité en décidant ou non de les assembler. Bref autant de combinaisons possibles qui rendent la lecture du vignoble Alsacien très complexe.

Clos des Capucins chez Faller

Les millésimes :

– 2005 très bon!
– 2006 plutot difficile, mais de belles reussites avec les produits botrytisés
– 2007 très bon
– 2008 très bon, avec des vins tendus et de garde (belle acidité) tout en préservant le fruit
– 2009 bonne année, très aromatique, les vins sont puissantes et corsés, peut etre pas de grande garde
– 2010 a priori une bonne année, peut etre similaire à 2009…d’autres disent 2008 mais jusqu’a -40% en quantité pour les vignerons!

degustation des Gewurz de Paul Kubler

Conclusions de mes dégustations:

– Pour toi qui as les moyens et qui préfère les vins de prestige, vas vite chez Marcel Deiss ou chez Weinbach Faller. On y a parle de grands « grands crus » (et de « vins de terroirs » chez Deiss). Aucune faute de gout, beaucoup de finesse et un travail 100% bio (et même biodynamique).

– Pour toi qui cherches le meilleur rapport qualite prix plaisir pour un budget de 10/15€, voici mon « palmares »:

* Meilleures vendanges tardives (VT): le Riesling VT et le Gewurz VT de Jerome Meyer m’ont fait belle impression (pas qu’a moi : 2 etoiles au Guide Hachette). Il faut dire qu’ils auraient peut etre eu droit à l’appellation Grains nobles… Autour de 18/20€ chez le proprietaire sans les frais d’envoi. Se dépecher. On espère que les prochaines cuvées seront à la hauteur

* Meilleurs Riesling :
Pour des vins francs et tres droits, voyez les vins de Clement Klur (VV 2008 a 12€ et grand Cru 08 a 17€).
Si comme moi, vous préférez des vins plus charnus un tant soit peu plus ronds; dirigez vous vers les Riesling du domaine JM Bernhard notamment les Riesling Schlossberg a 12€ (2 etoiles Hachette pour l’un, Médaille d’or Riesling du monde pour l’autre)

* Meilleurs Gewurtz : Paul Kubler sans aucun doute ( son grand cru 2008 a recu la note de 18/20 par B&D et 18,5 par la RVF. Les 2009 et le « Premier Cru » sont à la hauteur (les vins de 2009 étant plus aromatiques et moins tendus). Vous retrouverez ce vigneron à Paris les 18 et 19/11 au salon Terroirs. Allez tester et encaver!

* Meilleur Kaefferkopf, Pierre Adam (bu chez Yvonne a Strasbourg et présent au salon des vignerons indépendants).

* Meilleur rapport qualite Prix : JM Bernhard. J’y ai trouvé la plus belle régularité (toutes appellations confondues) et les meilleurs tarifs. Si leur Kaefferkopf 09 a 10€ (sur place) promet d’ici 2/3 ans ; leur Gewurtz Grand Cru Mambourg 08 a 13€ est déjà plus ouvert: Chaud et gras a souhait (1 etoile Hachette). Voir aussi mes remarques sur leurs Riesling plus haut. A noter, ce vigneron sera présent au Salon des Vignerons independants (voir ma sélection de vignerons ici) . L’occasion de tester par vous même et d’acquérir quelques quilles.

– Pour toi qui cherches le meilleur rapport qualité prix a moins de 8€
* Il y a de belles choses dans les caves coopératives de Ribeauville et de Turckheim
* Les assemblages « Le Voyou » (plutot sec) et « Le gentil » (plutot doux) chez Clement Klur sont vraiment sympas (8€ sur place).

Pour en savoir plus:

– Plus d’infos sur les domaines cités
* Jérome Meyer à Blienschwiller www.vins-alsace-meyer.fr
* Marcel Deiss a Bergheim (AB,Demeter) www.marceldeiss.com
* Clement Klur a Katzenthal www.klur.net (AB, Demeter)
* Jean-Marc Bernhard a Katzenthal www.jeanmarcbernhard.fr
* Weinbach Faller a Kaysersberg (AB, Demeter) www.DomaineWeinbach.com
* Pierre Adam a Ammerschiwhr www.domaine-adam.com
* Paul Kubler a Soultzmatt (démarche bio).

– Un blog dédié aux vins d’Alsace avec une selection d’un hyper spécialiste orienté bio
http://alsacemaniac.canalblog.com/archives/adresses___domaines/index.html

– Les autres domaines que j’aurais aimé découvrir:
Hering (B&D) a Barr
Freyburger georges et claude à Bergheim
Josmeyer a wintzenheim dans la catégorie haut de gamme
André Ostertag à Epfig
Simonis a Ammerschiwhr
Marc Tempe a Zellenberg
…peut etre autant de bonnes raisons pour envisager un autre voyage

Autres articles à lire:

3 commentaires sur “3”

  1. bravo pour ce petit reportage. Je me permet de préciser qlq points.
    Vendanges tardives et SGN sont des mentions et non pas des AOC. Il n’y a en effet que 3 AOC en Alsace. Alsace, Alsace Grand cru et Crémant d’Alsace.
    Votre meilleur gewurztraminer doit être de Paul Kubler et non Kupler.

    stéphane w

  2. Confirmation, Marc Tempe sait faire de bo vins !
    Bonne surprise en allant au rassemblement de vignerons organisé par » Vin en tete » , les riesling peu sulfatés et originaux de JULIEN Meyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*