Chateau Pontet Canet : la visite

visite Pontet Canet

Facile de ne pas se plaindre du mauvais temps pendant qu’on est en vacances. Il suffit d’etre dans une région viticole (la Gironde dans mon cas) et de profiter d’un temps pluvieux pour visiter une grande Maison, si possible exemplaire ( tendance bio, rapport qualite prix ). Direction : Pontet Canet à Pauillac. ET voici un compte rendu de la visite :

La propriété :
80 hectares cultivés en 2 tenants situés sur la commune de Pauillac à cote du domaine Philippe de Rotschild avec vue sur la Gironde. Pontet Canet reste une propriété familiale. Sols graves de quaternaires avec un système de drainage permettant une irrigation en profondeur quand les pierres de grave préservent la chaleur la nuit.

vigne pontetcanet

Vigne et cépages :
Cabernet Sauvignon 62%, Cabernet Franc 4%, Merlot 32% et Petit Verdot 2%
En moyenne les 10 000 pieds de 45 ans par hectare donnent un rendement moyen de 45 hl par ha
Alfred Tesseron , l’actuel propriétaire a opté pour la biodynamie comme système de culture en s’appuyant sur l’aide de Jean-Michel Comme.
La biodynamie racontée par Pontet Canet consiste :
– à utiliser des traitements naturels à titre préventif (ex. purée d’orties cultivées sur place)
– à tenir compte des cycles lunaires
– à labourer avec des chevaux pour aerer les sols (3 chevaux pour le moment en attendant d’en avoir 10 un jour s’il faut tout gérer avec les chevaux)
Les efforts ont débuté en 2004 sur 30% de la surface cultivée et ce pourcentage augmente depuis. A noter en 2007, le domaine a du traiter le mildiou.
Les equipes techniques essaient de limiter les interventions de l’homme dans la vigne. Peu de coupe par exemple. L’objectif est d’obtenir une taille arrondie pour que la vigne porte tous ses efforts sur ses fruits et pas sur sa croissance.



Vendange et vinification
La recolte est bien sur manuelle avec selection parcellaire et tris manuels successifs avant puis apres l’égrappage.
Le jus descend par gravité dans les 16 cuves en bois de la propriété et les 32 cuves en béton tronconiques (utilisées pour les raisins issus des plus petites parcelles puisqu’elles ne font « que » 80 hl).
1/3 de la cuve est constitué de jus de raisin qui sera pigé pour recuperer les tanins du marc. D’ailleurs ce marc sera pressé pour obtenir ce qu’on apelle « du jus de presse « qui servira lors de l’assemblage. La fermentation sera lancée avec des levures indigènes sans thermo régulation.
La production finira dans des tonneaux de chene Français neufs a 60%. L’élevage dure de 16 a 18 mois avec soutirage (pas de filtrage) et parfois du collage.

elevage chez pontet canet

Dégustation
En plus de proposer un accueil de qualité et gratuit, la propriété propose de conclure la visite avec une dégustation d’un Pontet Canet, dans mon cas le millésime 2002 (culture traditionnelle à l’époque). La bouteille aura seduit tout le monde avec ses tanins ronds, ses aromes de fruits rouges, épices , poivre noir et tabac. A attendre encore 2 a 5 ans si vous avez du Pontet Canet en cave… ce que je n’ai pas.

En quoi ce domaine est il différent des autres :
– Propriété familiale => une approche très humaine semble t’il, l’accueil reçu en est la preuve
– Biodynamie => un respect de la terre et du fruit
– Une qualité en nette hausse ces dernieres années (les dégustateurs professionnels ont accordé de tres belles notes en 2005, 2006 et 2007 avec un nouveau saut en 2008 et 2009 . Voyez la note de 19/20 par la RVF et BetaneD pour le 2009 en primeur ( et sans aucun doute un niveau de qualité bien supérieur a ce que le titre de 5e grand clu classé pourrait laisser entendre) => un rapport qualité prix honorable.

2 reproches peut etre:
– Donner tant de poids aux barriques neuves. Le poids de l’histoire et de la tradition?
– et profiter de la qualité grandissante pour augmenter sévèrement les prix ( tarifs primeurs passant de 45 /55€ en 2008 a 105€ HT en 2009)  tout comme les « ptits copains ».

En tout cas , ce fut une superbe visite pour un vin qui ne l’est sans doute pas moins, a defaut de pouvoir me permettre d’en juger pleinement. Visite sur réservation.

Autres articles à lire:

2 commentaires sur “2”

  1. C’est un plaisir que de repasser par ce blog… j’y note des choses. Un peu blasé de Bordeaux, ses gens, ses barriques de chênes, -j’ai pris l’habitude de dire qu’après avoir fait du vin pour les américains, ils en font maintenant pour les chinois- même goûté fréquemment en champions’ league, j’avais négligé Pontet Canet. Ai bu un 2007 en octobre. Et là, excellente surprise, c’est la classe, élégance, très beau fruit plutôt sur des notes atypiques pour le cru, grande finesse et belle acidité… vraiment ça m’a fait aimer de nouveau le Médoc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*