VDV #42 C’est une histoire de copains…

…voire plusieurs histoires de copains…



Ce sont d’abord des amis qui fêtent un enterrement de vie de garçons. Ils sont là, à Vingt Hanaps, petit village perdu de l’Orne, le coeur joyeux sans doute, imaginant qu’il ferait bon cultiver la vigne dans un village ainsi nommé, l’hanap étant en effet l’ustensile dont on se servait il y a fort longtemps pour boire le vin (De l’ancien bas-francique hnapp « écuelle » nous dit l’ami Wiktionary).

Rencontre au bar avec un gars du cru, il doit être un peu fou. Il relève le défi : on va produire du vin à 20 Hanaps ! Cela tombe bien, le fou en question est maire du « patelin ». Et après tout, Jasnieres n’est pas bien loin.



On cherche un coteau bien exposé, on remplit des dossiers…Il appelle les copains du coin à la rescousse  » Dites les gars, y a de la vigne à planter ! »

On est en l’an 2 000…une association va bientot naître, des raisins (de l’amitié) aussi.
Enfin pas tous les ans, des fois il y a des loupées, des fois le raisin n’arrive pas à maturité..mais l’association progresse, un début de chai voit le jour.

Les amitiés elles aussi progressent, on les maintient en vie avec des RDV tout au long de l’année.
Ici, pas de coupe réglée, chacun vient tailler du mieux qu’il peut et on accepte même ceux qui sont durs d’oreilles quand il s’agit de respecter les consignes.
La vendange se fait en famille (en photo mon fils qui goute les raisins de gamay pas seulement des yeux) mais le choix de la date des vendanges ne se fait pas n’importe comment : il faut avant tout que la salle des fêtes soit disponible pour que tout le monde festoie. Le fait de rassembler du monde autour de ces vignes compte plus que le moment de récolte ideale. Le vin y perd un peu, c’est certain mais les hommes ?



Le repas post vendange est des plus simples et des plus sympathiques : On y boit le vin du cru, le jus de raisin de l’année et quelques étrangetés (l’année prochaine ou goutera le premier pet’ nat’).
Les vins n’égalent pas la production des Arpents du Soleil, l’autre domaine viticole de Basse Normandie cher au ‘Taulier‘ mais à nouveau ce n’est pas ce qui compte.

Ici on ne vend rien, pas d’étiquettes, pas d’esthétisme, pas de « m’as tu vu »… juste un peu de vie, d’amitiés, de nature et de partage.

Tout ca pour rappeler que la vigne pousse partout et que l’ami vin pourra donc vous accompagner partout. Dans tous vos voyages, même en Normandie ou au Laos pour rendre hommage à Guillaume qui a souhaité nous rappeler que « vin » rime avec « voyage ».

Puisque vous partez en voyage… mais pas trop loin, Olif reviens !

Autres articles à lire:

2 commentaires sur “2”

  1. Je vais y travailler sans faute Philippe. Comme cette bouteille n’a proprement pas de prix, c’est sans doute une des quilles les plus dure a avoir..mais pas la meilleure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*