Fête des grands vins en Bourgogne: Roy, Ballot Millot, Chevillon, Tessier, Leflaive, Olivier, Muzard..

Profitant des festivités entourant la vente des hospices de Beaune; nous sommes partis entre amis faire un petit tour au pays des 1100 grands crus et premiers crux, j’ai nommé la Bourgogne. Nous avons vagabondé dans les vignes, de préférence entre 220 et 280 mètres, l’altitude préférée de ces crus !

– 138e Fete des Grands vins de Bourgogne au Palais des Congres de Beaune

Pas de doute, c’est le vendredi qu’il faut y aller. Habituellement réservée aux professionnels, cette journée permettait pour la 1ere fois aux particuliers d’y accéder. Certes, la priorité est donnée aux vins nouveaux de 2010 en cours d’élevage (trop compliqués à déguster pour mes sens), mais les millésimes 2008 et 2009 y avaient malgré tout une belle place. Une occasion unique de batifoler avec des Chassagne et des Grands Echezeaux pour 25€ (coût de l’entrée).

Voici nos coups de coeur:
– Le Gevrey Chambertin VV 2004 de Marc Roy
– Meursault Village 2008 de Ballot Millot (en vente ici à 24€)
– Saint Aubin 2008 Marc Colin qui possède de beaux terroirs près des Chassagne (en Remilly et les dents de Chiens notamment) entre 17 et 24€
– Echezeaux Grand Cru 2008 de Mugneret Gibourg (certes autour de 60€).

Belle rencontre avec Jean Yves Bizot qui servait les verres a un rendement bien supérieur à ce qu’il fait d’habitude dans ses vignes (ses rendements sont très très faibles, autour de 20 hl/ha). Dommage, il ne présentait pas ses vins et devait filer à la cave parisienne « Augé » le lendemain (comme Pacalet, Cossard..que je n’ai donc pas pu rencontrer.. Certains se sont bien régalés la bas, les VINards ! Lire ici ! ).

– Passage chez Robert Chevillon puis Chopin à Nuit St Georges puis chez Arnaud Tessier ( un jeune qui monte a Meursault) en compagnie de Pascal Wagner. Arnaud Tessier a repris les 5 ha de vigne de son père et remet tout à plat. Sans doute l’un des vignerons de Meursault les plus présents dans ses vignes ( butage, repalissage à tout va…). Vous ne trouverez des traces de ses vins que dans le guide Hachette car il reste discret et n’envoie pas d’échantillons, ni ne communique. Beaux poruzots 2008 en Meusault 1er cru.



– Repas  à la table d’Olivier Leflaive, un homme accueillant, fier de sa cuvée 2008 et  qui pèse 900 000 cols de bouteilles. Il gère sa maison comme une maison de disque (d’ailleurs il fut Producteur de ‘il est libre max’ et oui !) et on n’ a pas décelé de fausses notes parmi les 14 échantillons dégustés pendant le repas :  des vins bien faits (peu boisés) qui plaisent à son propriétaire et son talentueux vinificateur F. Grux. Mais ils nous plaisent aussi (tout comme le baby foot de l’Estaminet…mais c’est une autre histoire).

Sortent du lot:
* Le St Romain Sous le Chateau 2008 pour son rapport qualité/prix a 16€ . Beaux souvenirs d’un été 2010 …
* Les superbes Chassagne Montrachet 1er cru clos St Marc 2007 et Puligny Montrachet 1er cru Champ Gain, à 49€ tout de même.

– On a fini le week end en beauté avec la Soirée des Grumeurs de Santenay mais il y a tellement de choses à dire la dessus que je vais me fader d’un article spécifique ! A lire ici . En tout cas, j’ai beaucoup aapprécié les blancs d’ Antoine Olivier du Domaine Olivier (belle surprise ses blancs en Santenay) et les rouges des frères Muzard (en bio) qui me semblent être des références locales.

Vivement un prochain séjour en Bourgogne !!

Autres articles à lire:

1 commentaire sur “1”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*