Primeurs 2011 en bref en notes et en couleurs



Que faut-il avoir en tête avant que la campagne des primeurs ne commence vraiment ?

– Sauf pour les 1ers crus qu’on ne retrouve pas lors des Foires aux Vins, son intéret reste à démontrer tant que les tarifs des primeurs ne seront plus vraiment avantageux par rapport aux prix des foires aux vins (c’est quand même un souci de fond quand il faut prendre un risque et avancer les montants…Cela me semble important de le rappeler)
– Pour les primeurs 2009 et 2010, les prix des grands crus ont honteusement augmenté.
– La faute a une qualité exceptionnelle ?
– Bon, toujours est-il que l’offre s’est coupée de certains clients et de certains marchés (Chine, US)… Les professionnels doivent-ils faire marche arrière ?
– Problème… il est toujours tentant de maintenir des prix (et marges) élevées, d’autant que les rendements en 2011 ont chuté.
– Sauf que cette fois, on ne nous a pas vendu un « grand » millésime. On dit poliment qu’il s’agit d’un millésime « difficile ».
La qualité ne serait pas pleinement au RDV. « Manque de chair » entend-on (pas de cherté).
Parker a d’ailleurs (ba)lourdement dénigré le millésime (avant de concéder au final « Bon …c’est mieux que prévu »).
– Lafite a baissé ses tarifs de 50% (490€ HT), Latour a annoncé qu’il quitterait le cirque des primeurs… Bref le beau tableau des primeurs se craquèle.

Voilà en somme où nous en sommes.

Mais revenons-en à la qualité du millésime et de ses quilles…c’est ce qui compte après tout.

Pour des analyses un peu plus précises et justifiées, tournez-vous vers le récapitulatif de JM Quarin repris sur le site du Taulier (lire en bas de la page). Du beau travail Mr Quarin !

Illustrons le problème :
L’année dernière lors des primeurs 2010 les journalistes du magazine RVF avaient attribué la note de 18 et plus à 74 flacons.
Cette année, 12 flacons (hors sauternes) ont péniblement atteint la note de 18. c’est une illustration parmi d’autres, des différences entre le millésime 2010 et 2011 (pour autant qu’ une note ait un sens à ce stade de l’évolution du vin et à ce sujet, on pourra étudier les propositions du GJE/F Mauss en matière de notation … une référence mais pas encore absolue)

Et parmi ces 12 « etiquettes » sélectionnées par la RVF, seules 2 seront sans doute commercialisées a moins de 100€ HT : Pontet Canet (pauillac) et Pavie Decesse (St Emilion)…
Les autres seront en moyenne a 400/600€…un peu chère l’addition quand dans ces mêmes journalistes attribuaient des notes de 18 à 20/20 pour des vins d’Alsace , du jura etc entre 15 et 40€ (vive la diversité !)

Alors faut-il acheter en primeurs ?
J’ai bien ma petite idée la dessus mais elle est trop arretée.

Passons à la question suivante : Que disent nos critiques préférées ?
D’abord ils nous disent qu’ils n’aiment pas noter mais qu’ils notent.
Ensuite ils semblent privilégier cette année les productions de Pomerol et de Pauillac ainsi que les blancs de Sauternes et de Pessac (pour des gardes moyennes?).
Pour les grandes bouteilles en se ruinant juste un peu (ce qui élimine les 1ers crus) : Voyez Las Cases, Ducru Beaucaillou, Pontet Canet, Les Pichon, Poyferre, Brane Cantenac…
Pour la garde, On retrouve Leoville las Cases (pas une surprise, ni un cadeau, désolé) et Pichon Comtesse
Pour les bons rapports prix/note (et peut-être qualité) : JM Quarin nous sert Clos manou comme souvent, Seguin, Montlandry, Angludet, Chauvin. RVF préfère Pedesclaut, Belle-vue (medoc), Bourscaut 16,5 quand Bettane&Desseauve nous proposent notamment du Fieuzal, du Latour Martillac, La Goulée.
Moi je garde en tête les nombreux coups de coeur venant de Sauternes et de Pessac (en blanc) où l’on sait parfois respecter la nature sans trop boiser.

Mais faites vous votre propre avis en consultant ces sources d’infos:
– les notes toujours les notes mais toutes les notes agrégées par Mr Leguern
http://bleguern.fr/blg/primeur/luxey.php?data=data&year=2011&lang=fr&type=all
– les notes et commentaires de Bettane&Desseauve (plus généreux avec 41 notes 18/20+)
http://www.mybettanedesseauve.fr/primeurs-2011-dernier-jour-les-meilleurs-vins
– les notes commentées de leurs copains de la RVF
http://www.larvf.com/,vins-bordeaux-primeurs-2011-notes-prix-conseils-d-achat,2001113,4242443.asp

crédit image

Autres articles à lire:

1 commentaire sur “1”

  1. Premiers indicateurs :
    Lafite (qui ne fait pas l’unanimité) – 50%
    Tour Blanche (réussite annoncée) – 10%
    Chateau du tertre – 20%

    A mettre en perspective avec la hausse moyenne de 45% en 2009 suivie d’une hausse de 15% en 2010
    cf http://www.blog-vin.fr/primeurs-2010-bordelais-hausse-des-prix-premiere-partie/ et
    http://gje.mabulle.com/index.php/2010/06/20/197420-bordeaux-primeurs-2009-evolution-des-prix

    Il faudrait donc envisager une baisse de 40% environ pour être en phase avec des vins d’une qualite similaire a celle de 2008 ce que le millesime 2011 ne semble pas permettre (en moyenne) d’apres les critiques.

    Cela me rappelle les pompes a essence qui augmentent les taris plus vite qu’elles ne les baissent. On est tous du même tonneau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*