Vendanges et millésime 2012

A l’heure ou les vendangeurs opèrent, les commentaires des vignerons d’où qu’ils viennent vont dans le même sens.

Que ce soit le prolixe et courageux Hervé Bizeul en plein sud ici , Jo Landron visité il y a peu plein Ouest, le millésime  21012 aura été une année de durs labeurs pour obtenir au final de petits rendements. La qualité n’est pas menacée, au contraire.

Echos similaires du côté de Pierre Gaillard repris comme tels via Michèle de Vinconnexion :

« A Banyuls sur mer, sous la direction d’Elise, les vendanges ont commencé le 18 août par les blancs. La météo cafouilleuse du début de saison avec une pluviométrie importante a entraîné des incidents au niveau de la floraison et la récolte s’annonce hétérogène et petite en volume. La fin de campagne au contraire très chaude et très ensoleillée a dans la plupart des cas homogénéisé les qualités et le millésime s’annonce plutôt bon à l’exception de quelques incidents d’échaudage tant le passage du temps humide aux fortes chaleurs a été violent.

Faugères : la récolte dirigée par Maxime Sécher et assistée par Pierre-Antoine Gaillard a démarré le 4 septembre avec des vins blancs. Là aussi la météo du printemps nous amène vers une petite récolte en volume (coulure). Par contre ici la récolte semble beaucoup plus régulière et d’un très bon niveau qualitatif tant en blanc qu’en rouge.

Nord de la Vallée du Rhône : Pierre Gaillard et sa fille Jeanne sont d’accord pour dire que tout le début de saison a été très compliqué avec des alternances de temps chaud et froid ainsi qu’une pluviométrie beaucoup plus fréquente et importante que la normale avant de retrouver chaleur et soleil à partir de début août. Le mauvais temps du début de saison a perturbé pas mal le potentiel de récolte qui se présente de manière hétérogène, avec selon les dates de floraison des secteurs plus ou moins chargés. La forte pression des maladies de la vigne (mildiou et oïdium) a fait que malgré notre vigilance certains secteurs ont été plus ou moins affectés entraînant de nouvelles pertes de récolte mais aussi un état sanitaire pas aussi parfait que nous le souhaitons. Le beau temps du mois d’août a bien assaini la situation dans l’ensemble et nous permet d’espérer de nouveau un beau millésime. La météo des prochains jours sera déterminante. »


Sur une musique de Bonobo
http://www.deezer.com/fr/search/bonobo

Autres articles à lire:

2 commentaires sur “2”

  1. La suite avec les commentaires d’Antonin Guyon

    « Les vendanges 2012 s’annoncent avec un certain retard par rapport à la moyenne décennale, la faute à un printemps pourri et une floraison longue et tardive. Cette étape importante du cycle de la vigne détermine la date des vendanges. Il faut compter environ 100 jours après la fleur pour que le raisin soit mûr. Cette année, nous allons commencer les vendanges le 21 septembre par la Côte de Beaune suivie de la Côte de Nuits.
    La récolte sera une des plus faible depuis 10 ans, le printemps froid et humide a entraîné beaucoup de coulure, ce qui a réduit considérablement la récolte.
    Nos vignes de Volnay Clos des Chênes et de Meursault Charmes ont été grêlées et nous avons perdu une grande partie de la récolte.
    Heureusement, le beau temps en août et septembre donnera sans doute un millésime de grande qualité, mais avec un très faible rendement. Nous sommes donc très optimistes car le beau temps est prévu pendant toute la durée des vendanges et les vendangeurs pourront couper les magnifiques raisins bien mûrs ».
    Dominique Guyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*